EDITORIAL

Après la révélation des dangers du réchauffement climatique pour la planète et du non renouvellement des énergies fossiles, après le Grenelle de l’Environnement et les engagements de l’Etat au-delà des espérances des défenseurs de la “Planète Bleue”,après la mise en place d’Agendas 21 et de politiques de développement durable, il faut maintenant sur le terrain prendre les décisions opérationnelles.
Sur la Presqu’île, beaucoup a déjà été fait pour préserver un cadre de vie naturel. Mais il faut continuer les efforts, les rationaliser, les expliciter, pour que chacun, à titre individuel, participe à ce combat qui s’impose à tous.
Ce sera l’occasion d’en débattre au moment du renouvellement des équipes municipales.
Pour notre part, nous avons élaboré un certain nombre de propositions.
Dans la première partie du bulletin, nous avons rendu compte des travaux de notre Assemblée Générale du 10 août. Ils ont été riches en propositions, en témoignent les
nombreuses questions posées et les réponses apportées, témoignages du vécu quotidien.
Dans la deuxième partie, nous rendons compte des actions entreprises au cours du
2e semestre 2007, et nous avons conservé notre rubrique “Les Echos de la Presqu’île”.
Au-delà des problèmes de protection et d’aménagement, objet de notre Association, il faudra aussi réfléchir à l’évolution constatée ces dernières années.
Si Lège bourg est devenu un vrai village, si les villages de Claouey, Piquey, Le Canon se développent harmonieusement, l’évolution du Cap Ferret est préoccupante : sur occupation en saison et déclin en hiver
• diminution des populations sédentaires : départ des anciens suite à la montée vertigineuse des prix, et aux problèmes de successions,
• non fixation des jeunes ménages pour des raisons de logement,
• remplacement progressif d’une fréquentation régionale, par une fréquentation nationale voire internationale,
• et fermeture hivernale de magasins et de restaurants.
Si l’on ne veut pas que le Cap Ferret se transforme en vitrine et ne vive que quelques mois par an, il va falloir trouver les moyens de revitaliser ce village qui tient une très grande place dans nos coeurs.